Le Mag Jeunes Écrivains

30 mars 2018

Le sang de la guerrière de Florence Cochet

La Fantasy est en plein essor dans le monde francophone. Outre les traductions de l'anglais qu'on nous offre en (sur-)abondance, un nombre croissant d'auteurs employant la langue de Molière tentent de s'illustrer dans ce genre plutôt ingrat pour un écrivain. Pourquoi ingrat? À cause de la présence écrasante de l'œuvre du Maître avec un grand M, j'ai nommé J. R. R. Tolkien, le créateur du genre dans l'ère contemporaine, qui lui a donné des balises assez étroites où il s'avère difficile de créer quelque chose de vraiment neuf - par... [Lire la suite]
Posté par didyme à 22:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 mars 2018

Marylin Stellini et les auteurs helvétiques

Il y a peu, j’ai intégré un groupe passionnant : Auteurs helvétiques de littérature du genre. En quelques clics, je suis tombée dans la solidarité, les projets, la promotion (collective et individuelle) et ce que l’on pourrait qualifier d’amitié virtuelle. C’est un réel plaisir de découvrir d’autres auteurs suisses qui souhaitent mettre en avant les genres littéraires : fantasy, fantastique, polar/noir, romance, SF et tous leurs sous-genres. Ce rassemblement d’auteurs a débuté grâce à Marilyn Stellini. Je vous propose... [Lire la suite]
23 mars 2018

A toutes les victimes du terrorisme et à leurs proches...

Encore une attaque terroriste, une de plus. Alors plutôt que de longs discours, je voulais ce soir, en hommage à toutes les victimes, d'aujourd'hui comme d'hier, et à leurs proches, partager un texte que j'ai écrit, parce que ça me touche. C'est un thème difficile, brûlant d'actualité, et j'aurais tellement aimé qu'il ne reste qu'une fiction très éloignée de la réalité. *** DECHIRURE   « Brûle, ces images qui nous plongent dans la solitude » La minute de silence (Paroles & musique : Michel Berger Interprètes : Michel... [Lire la suite]
Posté par Aventador à 21:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 mars 2018

Focus sur "Boomerang", roman de Tatiana de Rosnay, et son adaptation ciné

Je ne pouvais pas ne pas consacrer un article, ne serait-ce même que quelques lignes, à ce magnifique roman de Tatiana de Rosnay qu'est Boomerang. Parce que je crois bien que de mémoire de lecteur, jamais aucun bouquin ne m'a autant parlé, comme si l'auteure l'avait écrit juste pour moi, comme si elle savait ce que je ressentais moi, en mon for intérieur. Dire que je l'ai adoré, qu'il m'a embarqué du début à la fin ne serait pas suffisant, c'est très en-dessous de la vérité. J'ai été littéralement happé par ce récit qui m'a... [Lire la suite]
26 février 2018

Qui ira à l'Autre Salon du Livre ?

Il y a deux jours, je publiais ici une annonce pour le Salon du Livre de Paris, du 16 ou 19 mars. En voici une autre, pour un autre salon du livre qui se déroule lui aussi à Paris, ce même week-end.     Et pour ne rien arranger aux éventuelles confusions, il se nomme "L'Autre Salon". Simple et clair comme un ruisseau sur les pierres.       Il se trouvera au Palais de la Femme, 94 rue de Charonne, et sera en entrée gratuite.     ... [Lire la suite]
24 février 2018

Rencontrez trois J.E au Salon du Livre de Paris

  Revenant comme les hirondelles,   bon endroit pour user ses baskets  et guetter les rêves ailleurs que dans les bois, le voici le voilà, celui qu'on ne présente plus et vers lequel la foule se rue ! 16 au 19 mars 2018. Le Salon du Livre de Paris.Point de convergence qui est à la période post-rentrée littéraire d'hiver, ce que la fête au village est à la transhumance des troupeaux...  Parmi les bergers de la fête, se trouveront quelques membres... [Lire la suite]

21 février 2018

La maison Bleu horizon

Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ? ... [Lire la suite]
Posté par Asyne à 08:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 février 2018

Le fer au coeur

Des destins qui se croisent au cœur d’une lutte poignante et sans âge, dans un univers souterrain oppressant. Un roman steampunk qui rend hommage à toutes celles et ceux avides de raison et de liberté. Punie et brisée pour avoir bravé le regard d’un défenseur de la Vertu, la jeune Maïan est envoyée dans les tréfonds de la Ville-Basse pour y expier sa faute. C’est au cœur de ce purgatoire de vapeur dont personne ne revient jamais qu’elle rencontre Leonardo, un étudiant condamné pour avoir laissé libre cours à son imagination en... [Lire la suite]
Posté par Asyne à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 février 2018

Spécial Saint-Valentin : Dis-moi, c'est quoi l'amour (au cinéma) ? (dernier épisode - Seconde partie)

Pour terminer cette semaine spéciale vouée à la Saint-Valentin, je poursuis ici ma sélection personnelle de longs métrages consacrés à l'amour... "Titanic" (1997) de James Cameron : Eh oui, je ne pouvais pas écarter de ma sélection THE FILM ROMANTIC par excellence. Parce qu'il reste, pour moi, un must du genre, que l'amour y est magnifié, et qu'il ne s'achève pas sur un happy-end. Pour l'anecdote, j'ai attendu sa sortie en salle pendant plus d'un an (j'avais vu sa bande annonce très longtemps à l'avance) et je n'avais vraiment... [Lire la suite]
15 février 2018

Spécial Saint-Valentin : Dis-moi, c'est quoi l'amour (au cinéma) ? (dernier épisode - Première partie)

 Dans ce dernier épisode relatif à l'amour, Saint-Valentin oblige (c'était hier pour les distraits), j'ai choisi de vous présenter mes films préférés sur ce thème, même s'il n'en est pas forcément le sujet central. Car oui, je m'écarte volontairement des sentiers battus de la comédie romantique pour lui préférer des longs métrages plus dramatiques ou plus sombres pour la plupart. Parce que, qu'on se le dise, je ne suis pas pour les happy-ends systématiques... "Ce que le jour doit à la nuit" (2012) d'Alexandre Arcady d'après le... [Lire la suite]