Geadore BFM.

terror

Boucle, ceinture… Ceinture, explosifs…Tiens : les attentats de Paris. Tu as commencé l'écriture longtemps avant que ça pète, mais le lecteur post-attentats ne pourra pas oublier ce qu'il a vu en lisant ton bouquin. Tu n'as pas peur qu'on t'accuse de voyeurisme ?
Ce roman, il est né à partir d'un rêve que j'ai fait, donc tout le scénario du crash et des petits parachutes, etc, viennent de là. Et en lisant la suite, je ne pense pas qu'on puisse dire ça. De toute façon je continue sur ma lancée sans chercher à faire de référence aux attentats. En plus, j'ajoute que ce n'est pas vraiment comparable parce que les attentats de Daesh* sont revendiqués (et la revendication est une part importante du geste), alors que dans mon histoire il n'y a pas de « revendication », personne ne comprend de quoi il s'agit.

[* http://www.stop-djihadisme.gouv.fr/]

Oui, tu parles d'un mystérieux Sempiter comme commanditaire. Et le réalisme, alors ?
Non, c'est juste que reproduire des trucs de la pénible réalité ne m'intéresse pas du tout quand j'écris. J'aime bien aller où je veux. En fait, j'aime bien prendre toutes les pièces du puzzle (de la vie réelle) et ne pas les assembler de la manière dont elles sont assemblées normalement.

Et au moment de l'attentat dans le livre, Jeanne est au onzième étage. Onze... comme 11 septembre ?
[Elle sursaute.] Diable, je suis percée à jour. [Elle roule des yeux.] C’est ça, ce roman fait partie d'un vaste complot* !

[*http://jeunesecrivains.superforum.fr/t39658-la-theorie-du-compost?highlight=compost]

Pour toi, la fugue d'Obélix - le lapin obèse…
D'ailleurs j'en profite pour dire que ce lapin m'a été inspiré par Ninou, le célèbre lapin de Princesse Alice*.
[* Membre JE regretté.]

Donc, la disparition du lapin de Jeanne participe à cette inversion des« priorités » ? Le monde est en train de partir en copeaux, et Jeanne est plus préoccupée par la santé – et le [sur]poids – d’Obélix… Que faut-il comprendre ?
Je ne dirai rien d'Obélix, il est peut-être la clef de tout ce mystère... qui sait ?

Ninou

[Obélix/Ninou, aux dernières nouvelles.]

 

En parlant de sexe...
On ne parlait pas de ça…

Y aura-t-il du cul ? Ou mademoiselle Jeanne restera-t-elle... pucelle ?
Comment peux-tu prétendre connaître le passé amoureux de Jeanne ? Je crois personnellement qu'il y a du potentiel... il y a Jean-Rien et le pour-l'instant-disparu et sympathique Pierre...

Il n’empêche, les deux seules femmes de l'histoire sont Jeanne et sa mère. Et celle-ci a l'air un peu coincée, non ? Comment tu expliques qu'elle ait pu se marier avec un mec tel que le père de Jeanne, un gars avec le mojo façon Sex Pistols, toujours en tournée à l'étranger et à repeupler le monde avec une groupie de passage ?
Ah bah tiens, dans le dernier chapitre [SPOILER] que je n'ai pas encore posté, il y a une nouvelle femme.

Sa mère a l'air coincée ? Moins que sa fille je trouve. Mais le lecteur a toujours raison donc je m'incline. [Elle se fend d’une courbette ironique.] Du coup, oui, c'est étrange qu'elle se soit mariée avec une star du rock, il faudra éclaircir ce mystère-là.

Perso, je penche pour un philtre d'amour. Le mage Michel est sans doute impliqué dans l'histoire.
Han haaaan.... pas bête. Merci de me donner des idées pour la suite… car l'histoire n'est pas achevée.

Tu veux dire que tu n'as pas de plan plus ou moins précis ?
J'ai une idée générale, mais non je n'ai pas de plan précis. C'est la honte ? J'écris toujours comme ça et j'ai réussi à finir deux histoires déjà. Pourquoi… c’est mal ?

Au contraire ! Je marche comme toi. Mais nous parlions de toi.
Un jour il faudra parler de toi, ça m'a l'air d'être quelque chose.

Si peu. N'oublions pas le lecteur. Il est là, à l'affût, il attend des révélations croustillantes et peut-être… embarrassantes.
Le lecteur aime surtout les petites conversations privées-potins.

(A suivre...)

Interviewer Oryctérope