13 juin 2017

Chronique d’Ahava : l’art de crever en douce sans (trop) emmerder le monde

 L’arthrite, nouvelle tendance de l’été   Quand Aurore Py fait un doigt d’honneur au jeunisme : On dira ce qu’on voudra, mais notre société réserve de moins en moins de place aux vieux. Et c’est vrai que des visages ridés, des genoux cagneux, des seins en gant de toilette, et des dents jaunies, ce n’est pas forcément ce qui se fait de plus swag sur le marché. Que tous ceux qui sont dans la vibe lèvent le doigt!   Aurore Py fait fi des attentes de la littérature (du moins celle qui se vend). Aurore py n’a... [Lire la suite]
Posté par Ahava-brumes à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 juin 2017

Zone hyper interdite: Ahava et la lecture, notre dossier exclusif

      Aujourd’hui est un jour à marquer à l’encre rouge sur tous les calendriers de France et de Navarre. Aujourd’hui, j’ai été taguée. Par Joanne Richoux, l'auteur de Marquise disponible aux éditions Sabacane (#pub). Aujourd’hui, j’ai été dépucelée du tag. Amen. Autant, tout le monde s’en fout comme de son premier slip, autant moi, je suis toute chose. Donc, j’en profite pour partager ma misérable existence de lectrice. Rien. À. Battre. Alors en gros, c’est une sorte de chaîne à la con. Tu réponds à un... [Lire la suite]
Posté par Ahava-brumes à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 mai 2017

Chronique d’Ahava : Quand on a que l’humour (à offrir en partage)

      Présentation de l’auteur : Je suis bien obligée de vous la présenter, il se trouve qu’Amélie Antoine n’est pas membre du forum Jeunes Écrivains (#disgrâce) Donc allons-y. Déjà, Amélie Antoine est une chatteuse. Non, mais vraiment. La meuf écrit Fidèle au poste en 2014, se mange refus sur refus, lance son roman en autoédition, et youpidou ! Best-seller mes cochons. Tu paries, je fais la même, j’en vends que deux exemplaires ? Tu paries ? Mais enfin. Amélie Antoine pond un... [Lire la suite]
27 avril 2017

Chronique d'Ahava: Treize

Treize comme …Vendredi treize Treize comme… le nombre d’apôtres assis à la Table De Jésus (Jésus inclus sinon ça fait douze) Treize comme … les Bouches-du-Rhône Treize comme…treize ans, le début de l’adolescence Treize comme … Treize le Premier Roman d’Aurore Bègue paru chez Rue Fromentin Zeuh beginning : Alice a treize ans (d’où le titre), elle a une sœur et des parents. Annoncé comme ça, on dirait un roman Wattpad, mais pas du tout en fait. Le texte va au-delà de "Kikoo, je m’appelle Alice Parker (je vis à... [Lire la suite]
31 mars 2017

Chronique d’Ahava : l’interphone ne fonctionne toujours pas

  Tu veux ken sur les sites de rencontre ? Cette chronique n'est pas pour toi     L’interphone ne fonctionne toujours pas, le préambule : Fidèle à la célèbre maxime « meetic, tu cliques, tu niques » (‘fin, par chez moi c’est un adage très connu), le héros de ce roman-témoignage écrit par Pierre-Etienne Bram, un poulain des éditions Rebelle, tape l’amitié avec une jolie inconnue sur le net. L’inconnue ? Une Argentine caliente aux mensurations de ouf’ qui répond au doux nom de Célia. Si... [Lire la suite]
15 mars 2017

L'instant lose d'Ahava: ce que Laclavetine m'a appris

    Ahava dans toute la modération qui la caractérise   Seum, j’écris ton nom : À force, ce Mag va se transformer en blog où Ahava te raconte sa vie, mais au fond, je suis certaine que y’a moyen de se retrouver dans ce que je dis, ce que je dégobille entre deux reniflements pleins de morve. J’ai le seum, et ça je crois que ça a été établi depuis bien longtemps. Le seum de pédaler dans le vide, le seum de ne rien voir venir comme l’autre pute de sœur Anne. (Pardon à toutes les Anne, je vous aime bien au... [Lire la suite]
Posté par Ahava-brumes à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

01 mars 2017

Chronique d’Ahava : Marquise

  Un roman avec de la vodka dedans Et du Michel Polnareff   Alerte, roman cross-age (ça veut dire que peu importe ton âge, tu te prends des coups de crosse dans la gueule, en fait. Si j’ai vérifié dans le dico) : *hum... je sais, ma blague est aussi vide que le néant qui sépare mes oreilles. Mais chut. ♬Toi qui brûlais ta vie aux quatre coins des nuits, qui marchais sans but, au long de l’ennui, viens un peu par ici que je te parle de Marquise. ♬   Marquise donc, le premier roman de Joanne Richoux... [Lire la suite]
06 février 2017

Chronique d'Ahava

Le clan Tarran Tome 1- La romancière Un roman qui se fini au pieu (Mouhaha, le jeu de mots pourri !)     De quoi que je vais parler : D'une saga vampirique dont le premier volume intitulé La romancière parle… bah d’une romancière. #TitreDeOuf L’auteur ? K. Sangil. Sans vouloir balancer, il s’agit d’Asyne, une JE phare du forum (mais pas autant que moi #modestie) Par un froid matin d’hiver (ou fut-ce un soir ?) je réponds à un appel service presse (ça se dit ?) lancé par la maison... [Lire la suite]
Posté par Ahava-brumes à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 janvier 2017

L’enquête (très) spéciale d’Ahava

  Dieu Qui est-il ? D’où vient-il ? Que fait-il ?       Once upon a time, in a (not) far away galaxy…  Nietzsche a dit « Dieu est mort » et il avait raison Friedrich, il avait raison. Sauf que ce qu’il ne savait pas, c’est le bordel que ça a été après pour élire son successeur. Car Dieu a un successeur, oui. Qui peut postuler ? Quels sont les critères ? Bénéficie-t-on d’une assurance maladie ? Eh bien oui, on pouvait envoyer sa candidature il y a encore un... [Lire la suite]
Posté par Ahava-brumes à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 décembre 2016

Chronique d'Ahava: Douglas Kennedy, plus fort que le guide Michelin

  Douggy knows his shit, yay! L’auteur au nom hyper classe : Ze (almost) short présentation   Douglas. Kennedy.   Ah, Douglas ! Comme un nom de BG venu tout droit d’un soap opera des années 80 (tu sais, avec les diamants qui brillent comme des étoiles filantes, les cheveux en choucroute et les vêtements multicolores). Kennedy ! Comme John Fitzgerald. Le président qui a pécho Marilyn Monroe. Alors quand tu combines les deux. Ça ne pouvait que donner un nom d’auteur stylé et glamour. ... [Lire la suite]