04 mai 2017

Le salon du livre et de la presse à Genève

Quatre auteurs, membres du forum Jeune Ecrivains  (par le passé ou encore actuellement) étaient en dédicace au salon du livre : Delphine Laurent (Delf), Aurore Py (Coline), K.Sangil (Asyne) et Jane Devreaux (Genedes).  Ce salon a eu lieu du 26 au 30 avril 2017. Interviewée par la booktubeuse Margaud Liseuse, Delphine Laurent se trouvait en compagnie de l’auteur et éditeur Christine Féret-Fleury. Ce fut un moment très enrichissant, et comme je connais plusieurs auteurs qui hésitent à créer une maison d’édition... [Lire la suite]

01 juillet 2016

Interview de Delphine Laurent et lecture "Nous Sommes Ceux du Refuge"

Aujourd'hui, je vais vous parler du livre de Delphine Laurent : Lucie Arlaud, 16 ans, n’est pas rentrée chez elle après le lycée.   Pourquoi cette fille de pasteur, sage et sérieuse, a-t-elle fugué ? C’est ce que cherche à découvrir l’inspecteur Grégory Muller.   Les parents de Lucie, ses amis ou encore Nola, sa cousine et confidente, tous reconnaissent qu’elle n’était plus la même depuis quelque temps.  Et si l'entourage de Lucie cachait de lourds secrets?  ... [Lire la suite]
08 mai 2016

Delf au Salon du Livre de Genève

C'était la première sortie en public pour mon bébé, pour 'Nous Sommes Ceux du Refuge'. Et pas n'importe quelle sortie, puisque j'ai eu la chance d'aller le dédicacer au Salon du Livre de Genève pendant trois séances.J'ai déjà vécu l'ambiance salon, mais là, c'était pour moi un moment unique et particulier: ce salon est mon premier sur sol suisse, près de chez moi, je rêve d'y être depuis que je suis publiée, j'y allais gamine, c'est mon jardin, alors le moment où j'ai passé le badge VIP autour de mon cou, je ne vais pas faire ma... [Lire la suite]
03 mai 2016

Le salon du livre et de la presse de Genève, en mode touriste

Après Paris, voilà que vendredi passé, je me suis baladée à Genève. Je peux donc vous assurer qu’en Suisse un salon du livre ressemble peu à son confrère français qui évoquait plutôt une fourmilière. D’accord, cette fois  je n’y suis pas allée le week-end, mais tout de même, il y avait de nombreuses classes d’étudiants qui couraient partout. Là-bas, les stands sont plus aérés, il me semble aussi que les scènes de rencontres sont plus nombreuses. C’est donc détendu que l’on farniente et que l’on s’arrête à tous les stands.Qu’ai-je... [Lire la suite]