07 décembre 2016

Impressions de lecture : "Ensemble, c'est tout" d'Anna Gavalda

Anna Gavalda, je l'avais découverte avec son recueil de 12 nouvelles Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part (éd. Le Dilettante, 1999). A l'époque, je bossais dans le CDI d'un lycée professionnel. Et c'était le titre qui m'avait d'abord attiré, et puis le format nouvelle. Au final, j'avais été particulièrement séduit par la plume de l'auteure, même si certaines nouvelles étaient plus réussies (notamment Permission dont le contenu fait sens au titre choisi pour le recueil, et Clic-clac, plutôt drôle) que d'autres. ... [Lire la suite]

21 août 2016

Impressions de lecture classique : "Le Petit Nicolas" (et ses dérivés) de René Goscinny et Jean-Jacques Sempé

Le Petit Nicolas, c'est ma Madeleine de Proust, c'est mon premier souvenir marquant de lecture. Et aussi mon modèle en matière de littérature enfantine.  René Goscinny (1926-1977) n'est pas un illustre inconnu pour nombre d'entre nous : il est le créateur d'incontournables héros de BD comme Asterix ou Iznogoud. Il a également collaboré à plusieurs albums de Lucky Luke. Lui, c'est l'écriture, le scénario, l'intrigue, dans ce registre plutôt difficile qu'est l'humour jeunesse. Avec Jean-Jacques Sempé (1932-...), il crée... [Lire la suite]
12 août 2016

Impressions de lecture classique : "Au bonheur des dames" d'Emile Zola

Zola... Pour celles et ceux qui ne l'ont jamais lu, l'oeuvre de ce chef de file du Naturalisme (dont se réclamait également Maupassant) est réputée plutôt ennuyeuse avec ses interminables descriptions noyant à elles seules son intrigue. Adolescent, c'est avec cette vision préconsue que j'abordais, contraint et forcé, la lecture du 11ème tome de la suite romanesque Les Rougon-Macquart : Au bonheur des dames. Ouf, j'échappais à L'assommoir, c'était toujours ça de pris. Sans grand enthousiasme, j'attaquai donc ce roman, dont le... [Lire la suite]
05 août 2016

Impressions de lecture classique : "Le Horla" de Guy de Maupassant

Au commencement, il y eut Le Horla. En tout cas pour moi. Horla, néologisme inventé par son auteur pour signifier "hors de là", mais qui pourrait également dériver du mot normand "horsain" qui signifie "l'étranger". Je ne me souviens plus vraiment à quelle époque de ma vie de collégien on m'a fait découvrir, par obligation scolaire, cette nouvelle de Guy de Maupassant, mais je me rappelle très bien de la réflexion que je me suis faite quand j'ai refermé le livre : "C'est un génie, ce type !" (en parlant de l'écrivain). Depuis, ce... [Lire la suite]
28 juillet 2016

Impressions de lecture classique : "L'eau des collines" (diptyque "Jean de Florette/Manon des Sources") de Marcel Pagnol

Tout commença en 1986, avec un film que je n'avais absolument pas envisagé d'aller voir, tant du haut (enfin, c'est beaucoup dire puisque j'étais assez petit pour mon âge) de mes 13 piges il ne me disait rien (ni le titre, ni l'affiche) : Jean de Florette. Mais à la faveur d'un concours organisé par la radio locale ( "Radio 2, plein les yeux !", eh non, je n'invente rien !), je gagnai deux places de cinéma pour ce long métrage (exploit que je ne rééditerai que plus de 25 ans plus tard en décrochant deux places pour Car 2 en 3D),... [Lire la suite]
21 juillet 2016

Impressions de lecture classique : "Le Grand Meaulnes" d'Alain-Fournier

Au détour d'une interview donnée à l'occasion d'Eclats de vies, la novella sentimentale contemporaine que j'ai co-écrite avec Laurie Godichot, à la question "Si tu devais être un roman, lequel serais-tu et pourquoi ?", une seule réponse m'est venue à l'esprit spontanément, sans réfléchir : Le Grand Meaulnes (d'ailleurs, Grégoire, le héros masculin d'Eclats de vies, y fait référence et ce n'est pas un hasard). Parce que de toutes les lectures imposées, c'est assurément celui, avec Le Horla de Maupassant, qui m'a laissé les plus... [Lire la suite]

17 mars 2016

Impressions de lecture : "Bord de mer" de Véronique Olmi

Oubliez les week-ends bucoliques sur la plage, toute idée d'évasion estivale et de chant des cigales sur un rivage mimosa. Parce que Bord de mer n'est rien de tout ça. Alors pourquoi un tel titre qui fleure bon les embruns salés et la lavande ? Parce qu'il est phonétiquement très proche de Borderline, et que c'est véritablement dans cette direction que nous conduit Véronique Olmi pour son premier roman. Et autant le savoir de suite avant d'en entamer la lecture, c'est un récit âpre (le mot est faible), difficile, qui fait mal. Et... [Lire la suite]
06 janvier 2016

Impressions de lecture : "Rose" de Tatiana de Rosnay

J'ai toujours beaucoup aimé la plume, l'univers de Tatiana de Rosnay, même si parfois j'ai été déçu par certains de ses dénouements, comme pour Spirales ou Ozalide. J'aurais pu vous parler de son best-seller Elle s'appelait Sarah, sublime et bouleversant à la fois, adapté de façon désastreuse au cinéma. J'aurais pu évoquer Le voisin, ma première rencontre choc avec l'auteure bilingue. Deux bouquins que j'ai adorés sans réserve. Pourtant, je vais vous parler d'un roman à part dans sa bibliographie : Rose. "Pourquoi à part... [Lire la suite]
27 novembre 2015

Impressions de lecture : "Inconnu à cette adresse" de Kressmann Taylor

L'oeuvre est courte et pourtant, c'est une oeuvre "coup de poing", incroyablement visionnaire en son temps. Interdite dans cette Allemagne nazie que cette nouvelle épistolaire dénonce. Je l'ai lue il y a une quinzaine d'années, mais elle m'a marqué durablement, de par la justesse de ton des lettres fictives que les deux protagonistes s'échangent entre 1932 et 1934. Ou quand l'amitié épistolaire tourne au drame et à l'incompréhension mutuelle. Max et Martin sont tous deux allemands. L'un est juif, l'autre non, et leur amitié semble... [Lire la suite]
15 octobre 2015

Impressions de lecture : "Cher amour", de Bernard Giraudeau

S'il est plutôt aisé de parler d'un livre dont on vient de finir la lecture, il est plus difficile d'en évoquer les souvenirs des mois ou des années plus tard. Et pourtant, il y a des romans, des auteurs, des images ou des phrases qui restent en nous, imprimés, indélébiles et qui marquent encore longtemps après les avoir lus. C'est ce qui rend d'une certaine manière ces ouvrages inoubliables. Et à travers ce prisme un peu biaisé, un peu érodé par le temps, je voulais vous faire part sur le tard de mes souvenirs de lectures, des... [Lire la suite]