16 février 2018

Spécial Saint-Valentin : Dis-moi, c'est quoi l'amour (au cinéma) ? (dernier épisode - Seconde partie)

Pour terminer cette semaine spéciale vouée à la Saint-Valentin, je poursuis ici ma sélection personnelle de longs métrages consacrés à l'amour... "Titanic" (1997) de James Cameron : Eh oui, je ne pouvais pas écarter de ma sélection THE FILM ROMANTIC par excellence. Parce qu'il reste, pour moi, un must du genre, que l'amour y est magnifié, et qu'il ne s'achève pas sur un happy-end. Pour l'anecdote, j'ai attendu sa sortie en salle pendant plus d'un an (j'avais vu sa bande annonce très longtemps à l'avance) et je n'avais vraiment... [Lire la suite]

15 février 2018

Spécial Saint-Valentin : Dis-moi, c'est quoi l'amour (au cinéma) ? (dernier épisode - Première partie)

 Dans ce dernier épisode relatif à l'amour, Saint-Valentin oblige (c'était hier pour les distraits), j'ai choisi de vous présenter mes films préférés sur ce thème, même s'il n'en est pas forcément le sujet central. Car oui, je m'écarte volontairement des sentiers battus de la comédie romantique pour lui préférer des longs métrages plus dramatiques ou plus sombres pour la plupart. Parce que, qu'on se le dise, je ne suis pas pour les happy-ends systématiques... "Ce que le jour doit à la nuit" (2012) d'Alexandre Arcady d'après le... [Lire la suite]
25 février 2017

Elsa vs Vanessa : Guerres (ou guère) adolescentes !

"Vanessa, Elsa, y’a qu’deux fleurs dans mon malheur…" : c’est ainsi que s’exprimait Doc Gyneco, alors en duo avec Yannick Noah sur la chanson Né ici lors du spectacle des Enfoirés 1997. Pour autant, cela fait déjà bien longtemps que les deux artistes devenues femmes ne jouent plus dans la même cour ! Deux trajectoires, deux  carrières aux antipodes l’une de l’autre au cours desquelles l’image et les choix artistiques à un âge où il est difficile de s’affirmer ont été déterminants. Et pourtant, à la fin des... [Lire la suite]
14 février 2017

Spécial Saint-Valentin : Quand Montand séduisait Marilyn... Retour sur l'impossible idylle

Yves Montand est lié à Simone Signoret à jamais, c'est indéniable. Lui était un séducteur invétéré et volage, mais elle l'aimait de manière inconditionnelle. Si Montand ne pouvait pas vivre sans Simone, il ne pouvait pas non plus vivre seulement avec elle. Il eut donc des dizaines de maîtresses, la plupart aussi éphémères que le désir qu’elles firent s’allumer dans ses yeux. De son côté, Simone souffrait d'être amoureuse comme une adolescente, mais sa passion pour son homme ne s'émoussa jamais. D'ailleurs, elle le répètait... [Lire la suite]
18 janvier 2017

L’enquête (très) spéciale d’Ahava

  Dieu Qui est-il ? D’où vient-il ? Que fait-il ?       Once upon a time, in a (not) far away galaxy…  Nietzsche a dit « Dieu est mort » et il avait raison Friedrich, il avait raison. Sauf que ce qu’il ne savait pas, c’est le bordel que ça a été après pour élire son successeur. Car Dieu a un successeur, oui. Qui peut postuler ? Quels sont les critères ? Bénéficie-t-on d’une assurance maladie ? Eh bien oui, on pouvait envoyer sa candidature il y a encore un... [Lire la suite]
Posté par Ahava-brumes à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 janvier 2017

Hommage : Claude Gensac

En tant que grand fan de Louis De Funès depuis ma plus tendre enfance, je ne pouvais pas ne pas honorer la mémoire de cette immense actrice de cinéma et de théâtre qui fut sa partenaire fétiche (avec quelques participations amicales parce que De Funès avait besoin d'être entouré par ses proches pour se sentir rassuré sur un tournage) et son épouse à la scène à moult reprises (Germaine dans Oscar, Isabelle dans Les grandes vacances, Josépha dans la série des Gendarmes, Edmée/Clémentine dans Hibernatus, Sylvie dans Jo), j'ai nommé... [Lire la suite]

20 décembre 2016

Focus sur un film devenu culte : "Le père Noël est une ordure" de Jean-Marie Poiré

"Oh non, écoutez Thérèse ! Rien que d'avoir pensé que c'était Noël, c'est déjà formidable !" Ou comment ne pas vexer quelqu'un qui s'apprête à vous offrir un cadeau pourrave et redoute que ça vous déplaise. C'est toujours très utile pour ne pas plomber l'ambiance d'un réveillon, ce genre de phrase. Surtout qu'une affreuse serpillère - "Ah non, Pierre, c'est un gilet !" - n'est pas ce qu'il y a de plus facile à revendre sur Le Bon Coin. Et puis avec un peu de chance, votre belle-mère vous aura épargné ses fameux doubitchous... [Lire la suite]
13 décembre 2016

Chronique d’Ahava : "Movie Star", le roman qui t’apprend à pécho un acteur de cinéma et à devenir la pineco de Cate Blanchett

Petite introduction introductive : Fallait que j’en parle. De ma déception de 2016. Movie Star, la trilogie d’Alex Cartier (parce que nous troller une fois n’était pas suffisant). Si tu me suis un peu sur le forum Jeunes Écrivains (je suis très connue là-bas en effet, qu’y puis-je ? Le monde m’aime #ChevillesQuiEnflent), tu m’as peut-être entendu plusieurs fois fustiger un mystérieux roman. Eh bah ce roman c’est Movie Star. Oui, je sais. Consacrer une chronique (et donc son temps et son énergie) pour une œuvre qu’on dit... [Lire la suite]
07 décembre 2016

Impressions de lecture : "Ensemble, c'est tout" d'Anna Gavalda

Anna Gavalda, je l'avais découverte avec son recueil de 12 nouvelles Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part (éd. Le Dilettante, 1999). A l'époque, je bossais dans le CDI d'un lycée professionnel. Et c'était le titre qui m'avait d'abord attiré, et puis le format nouvelle. Au final, j'avais été particulièrement séduit par la plume de l'auteure, même si certaines nouvelles étaient plus réussies (notamment Permission dont le contenu fait sens au titre choisi pour le recueil, et Clic-clac, plutôt drôle) que d'autres. ... [Lire la suite]
21 octobre 2016

Romy Schneider / Patrick Deweare : destins parallèles (cinquième et dernière partie : aux frontières du réel)

On résume souvent la carrière d'un acteur ou d'une actrice à quelques films emblématiques, mais rares sont les comédiens dont la filmographie ressemble à ce point à ce qu'ils vivent à la ville. Si on a pu reprocher à Romy Schneider de toujours jouer le même genre de rôles, elle l'assume parfaitement face à ce journaliste qui la bouscule quelque peu dans cette interview de 1974 : -On vous voit souvent interpréter des personnages issus de milieux plutôt bourgeois, est-ce que vous n'avez jamais songé à interpréter une militante... [Lire la suite]