Je vous avais déjà parlé, dans un précédent article afférent à l'art contemporain, de Michel Vaillant, héros de BD culte du sport automobile. Créé par Jean Graton en 1957, on pourrait croire qu'il est devenu complètement has been avec ses aventures d'un autre âge.

Eh bien pas du tout ! Depuis que Philippe Graton a repris les rênes, d'abord chapeauté par son père, puis initié la "Nouvelle saison Michel Vaillant" en 2012 autour d'axes scénaristiques dépoussiérés, Michel Vaillant colle plus que jamais à l'actualité du sport auto.

En effet, le mercredi 13 janvier 2016 a eu lieu à l'Hôtel de Ville de Paris la conférence de presse annonçant le premier ePrix de la capitale.

Eh oui, la seconde saison du championnat de Formula E (compétition de monoplaces électriques) érigera prochainement la ville lumière en circuit urbain pour disputer l'une de ses manches, en lieu et place du circuit monégasque. Le départ sera donné le 23 avril 2016, esplanade des Invalides.

Et cette conférence de presse a été l'occasion de dévoiler la couverture du dernier opus "Michel Vaillant", à paraître le 03 juin 2016 : Renaissance

12510322_1011467118912348_3701759123141153169_n

Pourquoi ? Parce que la Formula E Paris ePrix sera au coeur de cette nouvelle histoire.

Un moyen de médiatiser et légitimer ce championnat boudé pour les puristes de la F1 ? Sans doute, en faisant de Michel Vaillant l'ambassadeur de cette nouvelle discipline sportive.

En tout cas, plus que jamais, la fiction rejoint la réalité !

Klik-Aventador