Avec le passage à l'heure d'hiver revient cette éternelle polémique des opposants au changement d'heure (toujours très nombreux parce qu'il faut bien le dire, ça n'enchante personne) : mais franchement, à quoi ça sert ? A faire des économies, ça tout le monde le sait, mais concrètement, d'où est venue cette idée farfelue, et surtout est-ce qu'on y gagne vraiment ?

th

Replaçons-nous dans le contexte : 1973, c'est le premier choc pétrolier. Fini le temps de l'opulence et du plein emploi, il va falloir se serrer la ceinture et trouver des solutions. Et si de nos jours, c'est notre lot quotidien, à l'époque c'était quand même l'effet "douche froide" un tel discours.

Fort heureusement, en France, on n'a peut-être pas de pétrole (c'est con, ça sert quand même vachement), mais on a des idées. La première, c'est assurer l'indépendance énergétique du pays (et notamment l'électricité) via les centrales nucléaires. Eh oui, à l'époque, on s'en foutait un peu de l'écologie, la catastrophe de Tchernobyl n'avait pas encore eu lieu... Bref, le nucléaire c'était moderne et tendance. Oui, mais le temps de construire toutes nos centrales, il fallait tout de même mettre le hola sur le gaspillage énergétique. Et c'est là que le gouvernement Chirac eu cette brillante idée du changement d'heure bisannuel. 

Sauf que l'idée n'était pas nouvelle. Le pays précurseur a été l'Allemagne, suivi de l'Autriche-Hongre en 1916, afin d'économiser le charbon nécessaire pour l'effort de guerre. La France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis ont suivi le mouvement mais ont rapidement abandonné la mesure en temps de paix. Sous Vichy, la France se met à l'heure allemande au sens propre du terme, en s'alignant sur le fuseau de Berlin et ses changements horaires. Ainsi, lorsque l'idée est adoptée par nos ministres en 1975 pour une première application au printemps 1976, elle n'a rien d'avant-gardiste, et pourtant, 40 ans plus tard, le changement d'heure n'a pas disparu. Mieux, nos ministres ont été suivis par plusieurs pays européens dès le début des années 1980, au point de traduire dans la législation française une directive du parlement européen relative au changement d'heure et datant de 2000. 

Oui, c'est bien joli tout ça, mais en réalité, ça sert à quoi ?

L'objectif du changement d'heure avancé par les autorités est simple : faire mieux correspondre les horaires d'activité avec les horaires d'ensoleillement afin de limiter les dépenses d'éclairage artificiel. Et en France, les activités sont beaucoup plus importantes en fin de journée (c'est notamment entre 18 et 21 heures que l'on constate la plus forte consommation d'électricité) qu'aux premières heures du jour (autour de 6-7 heures du matin). Ce décalage permet donc, selon ses partisans, de mieux faire coïncider les heures d'éclairage naturel et les habitudes de consommation des citoyens en jouant sur la luminosité en soirée. C'est bien cet argument qui a participé à la mise en place du changement d'heure tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Pour l'ADEME agence gouvernementale à l'origine de cette mesure et chargée de trouver des moyens d'alléger la facture énergétique, le lien entre changement d'heure et économie d'énergie est évident. Les derniers chiffres sur les effets du changement d'heure sur la consommation d'énergie datent de l'année 2009. On estimait alors l'économie réalisée à 440 GWh pour ce qui concerne le seul éclairage. Un chiffre qui correspond à l'usage de l'éclairage, pendant un an, d'une ville de 800 000 ménages au total (soit les agglomérations de Lyon et Marseille cumulées). Beaucoup d'autres chiffres ont été donnés et circulent depuis cette date dont celui-ci : 44 000 tonnes de CO2 seraient économisées grâce au changement d'heure selon le ministère de l'Ecologie. La luminosité vespérale (du soir) permet également de réduire le pic de consommation électrique constaté habituellement autour de 19 heures.

Le changement d'heure bisannuel est donc non seulement économique, il est également écologique. Dans l'air du temps donc... C'est sûr qu'on n'est pas près de s'arrêter de faire mumuse avec nos aiguilles !

Pour aller plus loin : http://www.linternaute.com/actualite/societe/1038385-changement-d-heure-2016-heure-d-hiver-mode-d-emploi/

Klik-Aventador