Concours-dessin

Pour ce deuxième concours d’illustration, c’est le roman « Arnault » de Maspalio qui est sorti « coup de cœur » des lecteurs JE.

Trois extraits de son texte étaient proposés à l’imagination des artistes. Après une prolongation de quelques jours, cinq participants ont envoyé leurs créations.

Sur la proposition de Piraeus, le concours a aussi été proposé aux membres du forum Dessin et Art. Un échange que nous réitérerons certainement lors d’un prochain concours, afin de voir ce que la collaboration d’un forum d’artistes peut apporter à un forum d’écrivains et vice versa.

Voici les cinq réalisations ainsi que l’avis et le choix de Maspalio :

Par ordre alphabétique, voici les cinq réalisations ainsi que l’avis de Maspalio :

prop

La création de l'Illusionniste  : Le dessin se reconnaît dans son style burtonien. C'est très joli, assurément, mais ce n'est pas mon univers. Et même, c'en est un autre, très connu et avec une forte identité. Donc, je ne peux pas le faire gagner malgré ses qualités indéniables.

 ***   ***

mara

La création de Mâra : Le dessin est perché. Les poissons côtoient de mignons oiseaux. Le dessin est agréable. Un jeune homme sur le toit et une mystérieuse main venue du ciel. C'est joli, cela dit, je ne vois pas quel extrait tu as voulu d'illustrer.

 ***   ***

pango

La création de Pangolin : Playmobil, non, c'est trop hipster pour moi. Désolé.

 ***   ***

Illustration-colo

La création de Piraeus : Le dessin est chouette. Mais colle à une littérature enfantine, selon moi. Les traits approchent du manga et les couleurs sont vives. Cela dit, c'est mignon. La poissonnière a un drôle de sourire, un poisson dans le bras et on a un visu sur le cœur de l'extrait, à savoir, ses miches. C'est marrant.

***   ***

 

prop1b

La création de Séléné.C. : Le dessin sans couleur à ma préférence, sans hésitation. J'aime beaucoup les traits. Il y a une belle patte, une délicatesse par exemple dans le nœud du tablier. La poissonnière est représentée dans sa forme mythique. Faut regarder les bras pour s'en convaincre. Et l'absence de couleur, justement, correspond à la misère que je dépeins dans Arnault. Je dis bravo !

 Merci à tous pour votre participation. Ça me fait plaisir !

*** *** 

La gagnante de cette session est Séléné.C., nous la retrouverons prochainement dans un article consacré à son art. 

Je vous donne rendez-vous le 15 mars pour un nouveau concours, qui ne sera pas en lien avec un extrait de texte cette fois. A bientôt !

Klik-Asyne