13 février 2020

Saint-Valentin : des lettres, de déclaration en déclarations...

Saint-Valentin 2020 : à l'heure où l'on ne jure plus que par de laconiques SMS ou autres sextos plus ou moins épicés pour déclarer sa flamme, on finit par se demander comment on faisait auparavant, sans ces merveilles tecnologiques, pour avouer ses sentiments - voire bien plus - à l'être aimé. Eh bien, avant tout ça, on prenait plus aisément sa plume, figurez-vous ! Oui, je sais, de nos jours, ça peut sembler franchement désuet, mais outre l'aspect romantique que de tels billets peuvent revêtir, c'est indubitablement beau, tout... [Lire la suite]

08 janvier 2020

Bonne année 2020 !

En cette nouvelle année 2020, ouverture d'une décennie que l'on espère pleine de promesses, toute l'équipe de rédaction du Mag JE et moi-même vous souhaitons à tous le meilleur. Qu'elle vous apporte l'amour, la joie, la sérénité, qu'elle vous ouvre la porte à de nouvelles perspectives, aspirations ou vous conforte dans la voie que vous avez choisie, celle qui vous conduira irrémédiablement à la plénitude et au bonheur. Qu'elle vous préserve aussi des pires déboires, que ce soit en termes de santé ou d'un point de vue plus... [Lire la suite]
Posté par Aventador à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 décembre 2019

Noël, joyeux Noël...

Il y a quelques jours, je parcourais nonchalamment une interview d'Olivier Minne, parue dans Télé 7 jours - oui, j'ai parfois des lectures très intellectuelles - et cela me démontra une fois de plus qu'il y a un monde entre un "people" et un anonyme lambda. Parce que voyez-vous, la grande différence entre une célébrité qui se prétend écrivain et un auteur basique qui fait ses gammes sur JE est la suivante : la star n'a pas besoin d'avoir terminé son bouquin pour trouver un éditeur alors que nous, pauvres petits écrivaillons notoires... [Lire la suite]
Posté par Aventador à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 octobre 2019

Romy : fantasmes, réalité et fiction autour d'une icône

Printemps 2019 : en surfant par hasard sur YouTube, je suis tombé sur cette interview radiophonique de Sarah Biasini, fille de l'actrice Romy Schneider et comédienne elle-même, scandalisée par la sortie du film de la réalisatrice Emily Atef sur sa mère, 3 jours à Quiberon. Un long métrage qu'elle juge "malsain", puisque malmenant la mythique icône en y distillant selon elle des contre-vérités, notamment concernant sur sa "prétendue" addiction à l'alcool et aux médicaments. Sarah Biasini : "Le film [sur Romy Schneider] est malsain" ... [Lire la suite]
08 juin 2018

Littérature enfantine : focus sur "Le rêve fruité de Doudi", d'Adèle Geslin (auteure) et Nawel Bichri (illustratrice)

Ce n'est jamais facile d'expliquer une maladie, quelle qu'elle soit, à un enfant. Qu'il s'agisse de la sienne ou de celle d'un membre de son entourage. On se heurte toujours à d'éternels "pourquoi" auxquels il n'est jamais simple de répondre de façon intelligible et adaptée. J'ai moi-même été confronté à ce problème avec mon fils de 5 ans, qui ne comprenait pas pourquoi je ne pouvais pas manger la même chose que lui, pourquoi certains aliments m'étaient interdits. En surfant sur le net, mon épouse est tombée sur ce petit livre, "Le... [Lire la suite]
29 mai 2018

Focus sur "Ne pars pas sans moi" de Gilly Macmillan

Je voulais vous faire part d'une jolie découverte : celle d'un roman qui, a priori, ne paie pas de mine. La couverture ne donne pas spécialement envie (et n'est même pas raccord avec la tenue du petit garçon kidnappé) et l'histoire en elle-même n'a rien d'extraordinaire.Voyez plutôt ce qu'en dit le quatrième de couverture : "Bristol, par un beau dimanche d'automne. Rachel et Ben, son petit garçon de 8 ans, se promènent en forêt. Débordant d'énergie, Ben demande à sa mère l'autorisation de courir quelques mètres devant. Rachel... [Lire la suite]

14 mai 2018

AlTerre Ado : les dix ans d'un prix littéraire pas comme les autres...

En dehors du Goncourt des Lycéens, les prix littéraires ne concernent guère les lecteurs adolescents. Pourtant, depuis 2008, le Conseil Savoie Mont-Blanc et Savoie-biblio ont eu cette idée de créer un prix littéraire pour lequel les lecteurs adolescents auraient une place prépondérante : celle de votant pour désigner le livre lauréat parmi une sélection de 6 romans. Mais in fine, quel est le but de cette initiative locale ? Amener les adolescents des deux Savoie à la lecture pour leur donner envie de fréquenter les bibliothèques... [Lire la suite]
14 mars 2018

Focus sur "Boomerang", roman de Tatiana de Rosnay, et son adaptation ciné

Je ne pouvais pas ne pas consacrer un article, ne serait-ce même que quelques lignes, à ce magnifique roman de Tatiana de Rosnay qu'est Boomerang. Parce que je crois bien que de mémoire de lecteur, jamais aucun bouquin ne m'a autant parlé, comme si l'auteure l'avait écrit juste pour moi, comme si elle savait ce que je ressentais moi, en mon for intérieur. Dire que je l'ai adoré, qu'il m'a embarqué du début à la fin ne serait pas suffisant, c'est très en-dessous de la vérité. J'ai été littéralement happé par ce récit qui m'a... [Lire la suite]
16 février 2018

Spécial Saint-Valentin : Dis-moi, c'est quoi l'amour (au cinéma) ? (dernier épisode - Seconde partie)

Pour terminer cette semaine spéciale vouée à la Saint-Valentin, je poursuis ici ma sélection personnelle de longs métrages consacrés à l'amour... "Titanic" (1997) de James Cameron : Eh oui, je ne pouvais pas écarter de ma sélection THE FILM ROMANTIC par excellence. Parce qu'il reste, pour moi, un must du genre, que l'amour y est magnifié, et qu'il ne s'achève pas sur un happy-end. Pour l'anecdote, j'ai attendu sa sortie en salle pendant plus d'un an (j'avais vu sa bande annonce très longtemps à l'avance) et je n'avais vraiment... [Lire la suite]
15 février 2018

Spécial Saint-Valentin : Dis-moi, c'est quoi l'amour (au cinéma) ? (dernier épisode - Première partie)

 Dans ce dernier épisode relatif à l'amour, Saint-Valentin oblige (c'était hier pour les distraits), j'ai choisi de vous présenter mes films préférés sur ce thème, même s'il n'en est pas forcément le sujet central. Car oui, je m'écarte volontairement des sentiers battus de la comédie romantique pour lui préférer des longs métrages plus dramatiques ou plus sombres pour la plupart. Parce que, qu'on se le dise, je ne suis pas pour les happy-ends systématiques... "Ce que le jour doit à la nuit" (2012) d'Alexandre Arcady d'après le... [Lire la suite]