blandine

Blandine a plusieurs cordes à son arc.

Elle a commencé à proposer ses textes en lecture sur le forum JE en décembre 2014. Aujourd’hui elle a trois récits en attente de publication et plusieurs autres projets en cours. Elle crée aussi ses propres couvertures et s’est lancée depuis peu comme illustratrice pro en parallèle de son travail.

Blandine, comment fait-on pour gérer trois sorties de livre, poursuivre des recherches pour un autre roman et écrire en parallèle ? Tes journées ont-elles plus de 24 heures ou as-tu plusieurs vies pour être active dans tant de projets ?

J'avoue que je frôle l'hyperactivité, d'autant que je travaille à plein temps à côté. Je passe certaines de mes soirées sur ces projets, et le moindre petit créneau de temps libre, et pour m'aider j'ai un mari très compréhensif. Comme la plupart des écrivains, je suis complètement immergée dans mes écrits en cours, j'y pense nuit et jour pour étudier les possibilités de l'intrigue, et les écrire au mieux, je crois qu'on vit tous "roman" dès lors que l'on débute un texte. Lorsqu'il s'agit de passions, on ne compte pas le temps.

lord

En tant que passionnée d’animaux, tu as écrit un livre sur Lord, le chien des rues en Roumanie. Pourquoi ce récit  te tenait-il particulièrement à cœur ? 
Tout d'abord, Lord, c'est mon chien. Je l'ai adopté en 2013, et son histoire m'a semblé si particulière que j'ai souhaitais la faire connaître afin de faire découvrir la cause des chiens errants roumains à plus de monde, et montrer à chacun comment on peut aider ces animaux délaissés par leur gouvernement. Je tenais également à mettre en avant les joies et l'amour qui peuvent découler d'une adoption, et expliquer cette démarche pour ôter toute appréhension chez d'éventuels adoptants.

Plusieurs éditeurs étaient intéressés par ce texte. Tu as choisi les éditions du puits de Roulle, pourquoi ce choix ? 
Ce fut une superbe rencontre dès le départ. Qui mieux qu'une personne impliquée dans la cause animale pourrait défendre ce livre ? Stéphanie Lahanna est dévouée aux animaux, nous partageons cette passion commune. Le contact a tout de suite été très simple. Je n'aurais pas pu imaginer meilleur éditeur pour ce livre si particulier.

Tu as décidé de reverser la recette des ventes à l’association Mukitza. Pourquoi ce choix ?
Parce que c'est cette association qui a sauvé mon chien et m'a permis de l'adopter. Je tiens à les aider comme je le peux.

Tes deux autres romans fantastiques seront publiés chez Reines-Beaux et Bozdodor. Peux-tu nous en dire plus ? Qu’est-ce qui a inspiré ces histoires ? 
Les Passeurs de Lumières est une trilogie fantastique qui nous plonge dans un univers entre la vie et la mort, où des êtres sont chargés de réaliser les dernières volontés des âmes qui s'en vont vers l'au-delà. Il y a évidemment de la romance, chose indivisible de mes textes. C'est le tout premier texte que j'ai mené à bout, et donc aussi le tout premier retenu par un éditeur. Il me tient très à cœur en ce sens, un peu comme un bébé.

passeur      cupidon

 

Cupidon malgré moi se veut fantastique mais dans une ambiance plus légère, avec une pointe d'humour, notamment dans le caractère du personnage principal. Un ange qui déteste les humains doit aider une jeune femme malade à rencontrer l'amour.
Ce roman de format plus court que la norme avait peu de chance de trouver preneur mais Bozdodor m'a rapidement contacté, en dépit de cette caractéristique. L'éditrice souhaite le sortir pour la Saint Valentin 2016 ! C'est vraiment rapide et j'en suis ravie !
Ce qui a inspiré mes histoires ? Mes rêveries éveillées quasi constantes, je peine souvent à maîtriser mon imagination. Mon homme s'amuse souvent de me voir les yeux ouverts, mais complètement ailleurs. Je m'évade et je réfléchis à un potentielle histoire. 
Au fil des textes, une chose ne change pas, j'ai besoin de visualiser mes personnages pour "vivre" l'histoire. Je visualise les scènes de la même façon, et je m’immisce dans les personnalités de chacun pour les faire agir, parler... Cela m'aide à rendre le tout plus crédible je crois, plus sincère et naturel.
Avis aux petits curieux, les personnages des Passeurs sont inspirés par Jared Leto, Kristen Stewart, Alexander SKarsgaard, Dominic Monaghan et Mila Kunis.

walkyrie

Tu crées les couvertures de tous tes romans et fais désormais profiter de tes capacités d’autres auteurs. Comment t’est venue cette idée ? 
Je fais du graphisme à titre amateur depuis 15 ans. L'art me passionne, qu'il s'agisse du dessin, de la musique, du graphisme, ou encore de l'écriture. C'est un package ! lol. J'ai simplement réuni deux activités en une, m'offrant ainsi la possibilité de choisir moi-même une illustration adaptée à ma propre vision de mes textes.

Tu as aujourd’hui ton site professionnel pour les créations et vends même des produits dérivés. À titre indicatif, combien coûte une couverture (si tu veux bien parler d’argent) et où trouves-tu les images ?  
En effet, je suis passée illustratrice professionnelle, et par conséquent, j'ai mis en place mon site (http://walkyriecreations.wordpress.com). En ce qui concerne le prix d'une couverture, il y a énormément de facteurs à prendre en compte, le prix est donc très variable d'un travail à l'autre. On ne passe pas le même temps sur un dessin qu'il faut coloriser que sur de l'infographie pure et dure; de la même manière, il faut tenir compte de l'ampleur de la diffusion prévue : une couverture créée pour un tirage à 500 exemplaires n'est pas la même chose qu'une couverture tirée à 3000 exemplaires ou plus. 
De plus, le genre d'illustrations entre également en compte, illustration jeunesse, couverture de romans, etc, chaque domaine à ses propres règles que l'illustrateur se doit de suivre. Enfin, chaque illustrateur détermine ses propres tarifs, et certains noms très connus créent de l'or et peuvent ainsi se permettre de facturer cela tout aussi cher.
Autant de variables qui font qu'il est impossible de donner un simple prix, car chaque cas est différent. 
Pour les images, j'ai fouiné sur le net pour trouver des sites de photos gratuites et utilisables librement sur des supports commerciaux.

Est-ce facile de travailler avec les éditeurs qui ont en général leurs propres illustrateurs ?
Les grosses maisons embauchent déjà des illustrateurs. Il faut donc parvenir à se démarquer, proposer quelque chose de nouveau, et avoir un peu de chance aussi, je crois. Je débute tout juste en tant que professionnelle, et n'ai donc pour l'instant travaillé qu'avec peu de maisons. De manière générale, ce sont de jeunes maisons qui sont encore ouvertes aux nouveaux illustrateurs. Mais il est certain qu'il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus, il faut donc travailler encore et encore pour se perfectionner.

Pour les personnes qui aimeraient tenter l’aventure et créer leur propre couverture, quels seraient tes conseils ? Gimp, Photoshop, ou Illustrator ? Y a-t-il un gabarit standard pour la taille de la couverture ? Des sites à conseiller pour trouver des images?
Personnellement je travaille avec Photoshop. Je n'ai jamais testé Illustrator, mais il me semble qu'il convient bien pour du vectoriel. Gimp est suffisant pour des gens qui débutent, car il faut admettre qu'il faut un certain temps pour parvenir à maîtriser une utilisation même basique de Photoshop. Il est très complet, mais il faut accepter de lui consacrer le temps nécessaire au début.
Il n'y a pas de gabarit standard, car le format de la couverture dépend du nombre de pages. Ce sont les imprimeurs qui me fournissent les marges et les dimensions de tranches à prévoir, lorsqu'ils font le BAT. 
Pour les sites d'images, il y en a plein, il suffit de s'assurer qu'elles soient bien utilisables sur des supports commerciaux. Une simple recherche Google vous donnera une liste de ces sites.
Pour vous donner une idée, voici l'un d'eux : pexels.com
Le risque avec les images gratuites, c'est de retrouver la même image sur deux livres, voire trois... Certaines maisons préfèrent acheter des photos pour limiter ce risque. 

Quels sont tes prochains projets d’écritures ?

eden

Je suis actuellement penchée sur une nouvelle trilogie de type anticipation, EDEN. Le tome 1 est déjà parti chez quelques éditeurs, je suis dans la phase d'écriture du tome 2. 
On atterrit sur Gemma, une planète sur laquelle quelques privilégiés ont pu se réfugier lorsque la Terre a poussé son dernier soupir, sous les bombardements d'une ultime guerre mondiale.
Un gouvernement a méticuleusement sélectionné des jeunes, les a formatés pour en faire des tueurs de sang-froid, chargés d'agir dans l'ombre pour faire régner l'image d'une planète sans impair. Parmi eux, Eden, jeune irlandaise. Une combattante dans l'âme. Pas de sentiment, simplement des ordres, des missions, des meurtres. Mais sa vie va basculer lorsque le gouvernement va la charger d'intégrer un groupuscule rebelle pour le démanteler.
C'est plus sombre que tous mes romans précédents, c'est un autre univers, un autre genre. Il faut croire que j'aime essayer la nouveauté.


Merci Blandine pour ces informations et longue route à ton Cupidon !  


Vous pouvez la retrouver sur ses différentes pages :

Son site : https://blandinepmartin.wordpress.com/

Twitter : https://twitter.com//BlandinePMartin

Facebook : https://www.facebook.com//blandinepmartin

Son Portfolio : https://walkyriecreations.wordpress.com/

 Pour la commande de produits dérivés de ses créations sur la boutique RedBubble : http://www.redbubble.com/people/walkyriecreas

 Klik-Asyne