Diable--L175

 ... est revenu

   #blaguefacile  

 Les sorcières, les vampires et les fantômes pratiqueraient-il la transhumance, pour traverser nos humaines contrées avec une aussi immuable régularité ?     

Pour beaucoup de gens, et peut-être pour vous aussi, Halloween c'est une quête à bonbons d'importation américaine. On peut en effet résumer la fête ainsi.  

Le lien entre une "fête des fantômes" le 31 octobre, la Toussaint le 1° novembre et la fete des Morts le 2 novembre est également facile à repérer (et il n'est même pas dû au hasard, en plus).  

Made in USA... oui et non.

 Jack O'Lantern a immigré en Amérique sous la forme d'un gros navet creux, et en est revenu habillé d'une citrouille. C'était un fantôme, et il l'est resté. Une autre fois, je remonterai aux origines celtes de la fête (c'est ce que j'en préfère), mais aujourd'hui, je vais me contenter de Jack.

Il était une fois un homme très très très pourri de défauts, ou bien très habile à emm... les gens (il suffit parfois d'un rien pour changer les points de vue... alors je ne vais pas m'avancer trop là-dessus).

C'était peut-être une vedette de téléréalité qui avait pris la grosse tête, ou bien un cinéaste mégalomane et peu doué, ou un hacker manipulateur de dossiers adminnistratifs, ou un marchand de légumes véreux... allez savoir !  

sorciere-01----L1000Comment en est-il arrivé à porter sa citrouille en place de tête ?  

Toujours est-il que son âme fut recalée au baccalauréat au Paradis et refusée à l'usine en Enfer.  

Jack se retrouva à battre le pavé, les chemins de terre et pourquoi pas les routes goudronnées. Qu'on soit vivant ou mort, les vides administratifs, c'est très gênant.

La légende raconte que le Diable, pas si mauvais bougre que ça, lui aurait donné une braise pour éclairer sa route, et qu'il l'aurait logée dans un navet pour la transporter. Une citrouille, pour les modernes et les amateurs de grosses lanternes.

J'ai essayé, une fois, de faire un photophore avec un navet.... c'est un peu délicat, mais une fois la bougie dedans, le résultat n'est pas mal du tout... et en plus, au bout d'un moment  d'éclairage, on a un navet bien cuit à point.

Une braise de l'enfer pour éclairer sa route dans la nuit ? Vraiment ?

Je n'ai pas googlé pour savoir s'il existe des versions de la légende où la braise aurait été un cadeau de Dieu et non du Diable. Cependant, on trouverait là un shéma symbolique bien plus aisé à decoder (lumière de la foi éclairant le chemin de l'âme perdue dans la nuit).

On va s'en tenir au diable, c'est plus rigolo.

et en plus, je suis fatiguée... ai oublié de préparer mon article, alors je le ponds en dernière minute.

Attention, ça va  devenir capillotracté...

Une fois admis que le lumignon a été accordé à Jack par le Malin, comment faut-il envisager cette lueur ?

Tentation d'une fausse lumière qui ne fait qu'égarer sans jamais mener nulle part ? Ce qui expliquerait pourquoi Jack erre depuis si longtemps ?  

Connaissance interdite du même ordre que la pomme de l'Eden (encore un conte de fruits & légumes) ? "Lucifer", après tout, est à l'origine une étoile et un ange déchu.  Il serait bien placé pour offrir un bout de "vraie lumière" volé dieu sait où !

Et que faisait Jack de son navet, à la fin de la nuit ? Le mangeait-il ? Le pauvre, depuis qu'il n'a droit qu'à une courge vide, est-ce qu'il n'a pas maigri ?   

 

Pour obtenir le dessin du bas
à une definition permettant de colorier,
cliquez dessus.