JE-choeur

Chroniques de J.E sur leurs blogs.      

"Art" : le mot vient du mot latin pour "fabriqué". Il désigne à notre époque des techniques poussées à l'extrême, ou employées de la façon la plus soignée possible, à moins qu'au contraire on les ai tordues dans tous les sens pour expérimenter  ce qu'elles permettent.  

Dans l'Antiquité grecque, on les a représentées par les Muses. Elles étaient neuf, ce qui représente graphiquement une jolie petite troupe et c'est de plus un de ces nombres sur lesquels on place une symbolique. Cependant, il en manque encore. Certains arts ne se placent sous le patronnage d'aucune de ces dames ! Qu'à cela ne tienne. On a dû leur trouver des assistantes, car les disciplines non représentées brillent quand même.   

Il faut dire que d'une cuture à l'autre, les arts dominants ne sont pas les mêmes. La poésie épique, par exemple, appartient à l'une des neuf muses mais celle-ci n'a de nos jours plus beaucoup de travail. A moins qu'elle ne se soit reconvertie sur la Fantasy ? La sculpture,  par contre est oubliée. Sans doute trop proche de l'artisanat ? Ou trop manuelle... car les domaines littéraires sont nettement plus présents que le reste ! la musique a sa part de présence, ainsu que quelques chose que nous plaçons dans les sciences : l'astronomie. Le Cinéma, cela va sans dire, n'en a pas non plus, ni la la bande dessinée, mais dans leur cas, la raison en est assez évidente. La Comédie non plus n'en a pas, du moins au début. Ne crions pas au scandale : elle dépendait de Dionysos, et non d'Apollon et ses filles. 

Quoi qu'il en soit, l'Art et l'amour de l'Art ou des créations artistiques fait partie des petites manies de la créature humaine, et à ce titre, on les retrouve dans la littérature. Un art parlant des autres arts, en somme !

Et aujourd'hui, c'est sur cela que portent les chroniques que nous vous présentons.     

Autour de l'Art ou d'un art
Créateurs, musiciens, artisans, pièces de musée,
collectionneurs, mécènes, voleurs, etc.

muses

 

 

L'auteure de cet article est membre actif du Mag-JE. 
Celle du livre chroniqué, très active sur le secteur "Edition" du forum. 
Entre polar et romance, ce roman est paru en 2016. 
La beauté engendre la valeur, et la valeur les convoitises.

La Belle et le Solitaire

Florence Cochet a plusieurs romans et nouvelles à son actif. Je la connais virtuellement depuis quelque temps et, il y a deux mois, je l'ai rencontrée pour obtenir un exemplaire dédicacé de son livre " La belle et le solitaire ".

http://ksangil.com

 

L'auteure des deux articles suivants fréquente principalement le secteur "Nouvelles". On la croise aussi dans le secteur "Edtition" car elle vient de publier un recueil (récemment annoncé sur le Mag), et a participé aussi à la création d'un recueil collectif.  
Cette fois, il ne  s'agit pas d'un livre parlant d'un art, mais d'une auteure approfondissant un domaine artistique par son versant créatif.  

Comment écrire sur la musique ?

De tous les arts, la musique me semble souvent le plus insaisissable. Comment attraper, avec les mots et leurs contraintes, la liberté des notes qui s'élèvent, un instant présentes et à tout jamais disparues ? Avant les possibilités d'enregistrement, la musique jouée relevait de cet éphémère fabuleux de ces arts vivants, qui ouvrent une parenthèse...

http://bibliothequealphonsine.wordpress.com

Et comme l'Art peut être du lard ou du cochon, c'est à dire plaire ou déplaire, elle a aussi abordé la question de celui qui est mal fait. 
Question difficile ! Comme évoqué dans l'introduction de ce post, les critères artistiques ne sont pas les mêmes pour tout le monde... 

Éloge du mauvais goût

La vie est ici, ce qu'elle devrait être : un étourdissement enivré. Jean Lorrain, M. de Phocas (1901) Mon cinéma idéal est en noir et blanc. Les acteurs et actrices sont magnifiques ou ont des gueules - souvent les deux en même temps. Le visage est sublimé par le maquillage et une extrême expressivité, par...

http://bibliothequealphonsine.wordpress.com

 

Pour finir, bien que ce soit un peu marginal sur le thème, et parce que c'est à la fois d'actualité et préocuppant, un article de chez moi, qui parle du domaine artistique le plus préseent sur ce blog (la Littérature), par un aspect d'ordre pratique. Il n'y a que sur de jolies images que les artistes vivent de muse et d'eau fraîche et que leur oeuvre touche le public sans qu'on ait eu besoin du moindre effort en ce sens.

Coquille de noix, paquebot... ou brasse papillon ? - Textes, lectures et crobards sélénites

Depuis quelques années, les créations de petites maisons d'édition se multiplient... et leurs fermetures aussi. L'un découle de l'autre, pourra-t-on dire. Ce n'est pas faux, mais cela va dans les deux sens. S'en créerait-il autant si celles qui sont venues avant avait tenu le coup ?

http://scriptorium2.canalblog.com

Vign-SeleneC-mise-forme